D’un côté, nous avons Anitek (David Nunez), musicien aguerri depuis plusieurs années, joueur de piano, batterie, guitare et DJ, auteur une bonne dizaine de productions à son actif et de l’autre Ellie Griffiths en featuring, jeune étudiante londonienne qui vient de réussir sa première année au Leeds College of Music avec les meilleurs résultats de sa promotion.

Autant dire que cette collaboration étincelante est prometteuse. La voix suave et jazzy d’Ellie Griffiths donne à son track “Broke Inside My Mind” toute sa profondeur et sa délicatesse. Anitek a su exploiter le potentiel et les talents de la jeune anglaise à merveille. Ces artistes méritent d’être reconnus pour leur talent.

Anitek est un producteur de trip-hop et downtempo du New Jersey, vivant actuellement en Suisse. Avec environ 23 albums sous sa ceinture, vous pouvez sans risque supposer qu’il a eu sa juste part de barboter dans la scène de production de beat. Il est étonnant de voir à quel point Anitek a peu d’attention après avoir réalisé de nombreux albums et titres de qualité qu’il a produits au cours de sa carrière.

Il aime revenir sur les choses en se concentrant sur les bases du beat-trip. Tout au long de sa carrière dans la fabrication de rythmes, il a eu le temps de développer, de transformer et de peaufiner sa production sous une forme artistique.

Vous vous retrouverez également étouffé dans des instruments de cuivres, des sons de la nature, des grattages de disques, des bois et d’autres éléments apaisants mais intrigants. En raison de la présence dominante de la guitare, vous ne pouvez pas aider mais être transporté dans une zone métropolitaine européenne remplie de restaurants en plein air, des cafés et des bistros.

Créateur d’AniTek Media, il a commencé ce voyage à travers la musique. Commençant par le piano à l’âge de 7 ans, il a appris le violoncelle, la clarinette, la batterie, la basse, la guitare, le saxophone et le turntablism. Il a utilisé ces compétences pour faire de la musique informatique, combinant un melting-pot de genres. Après avoir été dit à maintes reprises que sa musique devrait être dans les films, un nouvel objectif a été fixé… Créer un art visuellement satisfaisant qui peut être couplé à sa musique. Prenant un alias de musique qu’il faisait sous ‘Anitek‘, il a roulé avec ça, et AniTek Media est né ! Depuis il est rentré dans le domaine du marketing visuel et audio.

SourceAnitekMedia.com