Séries TV

Defending Jacob

Defending Jacob

Defending Jacob est une mini-série dramatique criminelle américaine en huit épisodes de 45 minutes, créée par Mark Bomback, qui se déroule autour d’un crime choquant qui secoue une petite ville du Massachusetts, et suit un procureur adjoint qui se trouve déchiré entre son devoir de faire respecter la justice et son amour inconditionnel pour son fils.

Sur le papier, Defending Jacob a déjà de quoi séduire. Chris Evans (Captain America) et Michelle Dockery (Downton Abbey) en tête d’affiche, incarnent les parents de Jacob, un adolescent soupçonné d’avoir poignardé à mort un de ses camarades de classe. La série est l’adaptation d’un roman de l’écrivain américain William Landay vendu à plus de 500 000 exemplaires dans le monde. L’originalité du point de départ est qu’Andy Barber, joué par Chris Evans, est le substitut du procureur chargé de l’enquête sur le meurtre avant que son fils devienne le suspect n°1.

L’avocat est alors écarté de l’enquête, malgré ses protestations, à cause d’un évident conflit d’intérêts. Mis à l’écart de son travail et de la société quand ses voisins et amis décident qu’il n’est plus fréquentable, il n’a qu’un objectif en tête : défendre Jacob, à tout prix. Il faut dire que le faisceau de preuves accable son fils. L’ado ment, avant d’admettre avoir découvert en premier le corps de la victime et reste évasif lorsqu’on lui demande quelle relation il entretenait avec elle avant sa mort.

Ses empreintes sont retrouvées sur les vêtements du cadavre et il s’avère être en possession d’un couteau qui pourrait être l’arme du crime. Pour ne rien arranger, l’un des élèves de son collège l’accuse ouvertement sur les réseaux sociaux. Andrew, père dévoué et brillant avocat, refuse de croire qu’il est coupable.

Au fil des jours, pourtant, les certitudes que partageait son épouse Laurie commencent à s’ébranler à la suite d’une révélation : le père de son mari est en prison pour le meurtre particulièrement violent d’une jeune femme. Elle veut en avoir le cœur net : Jacob a-t-il hérité des “gènes maléfiques” d’un grand-père qu’il n’a jamais connu ?

La vie de la famille Barber est à jamais bouleversée.

Mille questions se posent au fil de l’intrigue, mais la principale — Jacob est-il coupable ou innocent ? — a de quoi rendre fou tant le doute est omniprésent. Il faut saluer la performance du jeune Jaeden Martell dans le rôle-titre, vu dans les films Ça adaptés de Stephen King. L’ambiguïté qu’il confère à son personnage est l’un des points forts de Defending Jacob qui ravira les amateurs de thriller à l’ambiance tendue et intimiste.

Source: Biiinge.Konbini.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont indiqués *