Escape at Dannemora est une mini-série télévisée américaine créée par Brett Johnson et Michael Tolkin et réalisée par Ben Stiller. L’intrigue s’inspire de l’histoire vraie de l’évasion de deux détenus de la prison de Dannemora en 2015.

Escape at Dannemora est inspirée d’une histoire vraie, et revient sur l’évasion d’une prison de haute sécurité de l’Etat de New York, de deux meurtriers aidés par une employée, suivie de leur folle cavale en 2015. Un fait divers qui avait donné lieu à une véritable chasse à l’homme, tenant en haleine l’Amérique durant 3 semaines. La traque avait mobilisé près de 1300 officiers de polices et coûtée des millions de dollars en investigations.

Mère de famille, Tilly Mitchell (Patricia Arquette) supervise l’atelier de couture d’une prison, dans le nord de l’état de New York. Simple employée, mariée, elle se laisse séduire par un détenu, David Sweat (Paul Dano), condamné pour avoir tué un policier, et devient sa maîtresse. Bientôt, elle entame une liaison avec son co-détenu, Richard Matt (Benicio Del Toro), forte tête de la prison, incarcéré pour des faits similaires. Les deux hommes projettent de s’évader…

Il y a quelque chose d’assez dérangeant à regarder Patricia Arquette jouer Tilly dans la mini-série Escape At Dannemora. Physiquement méconnaissable et franchement antipathique, la comédienne de Lost Highway et Boyhood y interprète une employée quinquagénaire de la prison de Dannemora, au nord de New York, prise dans une incroyable affaire d’évasion. Un rôle complexe, sombre, amoral… et tiré d’une histoire vraie. En 2015, deux détenus condamnés à la perpétuité (interprétés ici par Benicio del Toro et Paul Dano) avaient réussi à déjouer les systèmes de surveillance de cet énorme centre pénitentiaire, l’un des plus importants des Etats-Unis. Les enquêteurs avaient vite découvert, effarés, qu’ils avaient été aidés dans leur entreprise par Joyce « Tilly » Mitchell, la superviseure de l’atelier de couture, qui était devenue leur amante puis complice.

A l’écran, le spectateur suit donc Tilly sur la pente glissante qui l’amènera derrière les barreaux. Flanquée d’un mari aussi dévoué qu’insupportable (Eric Lange), prisonnière d’une vie aussi étriquée que routinière, elle semble vouloir échapper par tous les moyens à sa propre condition. Cela passe par les hommes et la transgression : dès le premier épisode, on assiste à ses rapports sexuels furtifs avec le jeune détenu David Sweat, avant qu’elle ne fasse de même avec le prisonnier Richard Matt.

Mais Tilly n’a rien de l’amoureuse transie. La série, réalisée par Ben Stiller, la décrit plutôt comme une narcissique aigrie, dévorée par sa propre libido. Une sorte d’ogresse, autant complice que victime, que Patricia Arquette incarne jusque dans sa chair – la comédienne a pris 20 kilos pour le rôle et n’hésite pas à exhiber ses formes.

A cinquante ans, la comédienne estime voir – enfin ! – de plus en plus de rôles ambitieux pour les actrices à la télé et au cinéma. Trois ans après avoir remporté l’Oscar du meilleur second rôle féminin dans Boyhood, sa performance remarquable dans Escape at Dannemora pourrait bien lui rapporter d’autres récompenses.

Source: Programme-Television.org