Séries TV

Fortitude

Fortitude

Fortitude est une série télévisée britannique développée par Simon Donald. Un thriller intriguant dans le cercle polaire arctique, porté par un beau casting. La proposition de Simon Donald, s’installe au bout du monde, dans un coin reclus, dans une colonie de peuplement de l’Arctique où la nature et les éléments façonnent les relations sociales et exacerbent les conflits humains.

Fortitude est un polar sur terre glacée. Filmée en Islande, l’action de la série se déroule au sein de la petite ville Norvégienne de Fortitude, située sur le cercle polaire arctique. La communauté de Fortitude est sûrement l’une des plus paisibles au monde, malgré les ours qui rôdent autour. Les 700 habitants de cette ville posée sur une île de l’Arctique, au nord de la Norvège, vivent en bonne intelligence. Le meurtre particulièrement macabre d’un scientifique vient changer la donne. Le scientifique britannique Charlie Stoddart (Christopher Eccleston) est retrouvé mort dans sa maison, éviscéré. On pense à l’attaque d’un ours blanc car on n’imagine pas qu’un résident puisse commettre un crime aussi horrible. Peu avant, il prétendait avoir effectué une découverte majeure dans le pergélisol, le sol gelé en permanence depuis des milliers d’années.

Il s’agit du premier crime de l’histoire de Fortitude et Scotland Yard dépêche l’un des ses enquêteurs pour venir en aide au shérif. S’ouvre alors une enquête policière menée par le shérif local, Dan Anderssen (Richard Dormer) qui se retrouve obligé de composer avec Eugene Morton (Stanley Tucci), un détective envoyé par Scotland Yard, sous l’œil de l’impénétrable gouverneure Hildur Odegard (Sofie Gråbøl).

Quand, à mi-parcours, toute la vérité est dévoilée sur le meurtre du professeur Stoddart, cette première saison se retrouve en partie libérée de son carcan policier et cherche à s’affirmer dans un genre différent. C’est ainsi que toute cette histoire devient une sorte de chronique de vie flirtant avec l’étude sociologique qui se focalise sur des individus isolés qui perdent leurs repères. La folie est bien réelle et est contagieuse. La paranoïa s’immisce chez certaines personnes, les poussant à prendre des mesures extrêmes, tandis que d’autres tentent de maintenir la cohésion de leur univers.

Fortitude s’affirme alors comme étant une série sur les obsessions. Tous les personnages sont ainsi touchés à un niveau ou un autre et cela est amplifié par le fait que le scénario part en roue libre. Si les premiers épisodes dévoilaient déjà un penchant pour la violence, les effets-chocs et l’irrationnel, cela devient hors de contrôle par la suite. Néanmoins, le scénario est étonnamment recentré à chaque fois qu’il parait être sur le point de dérailler complètement.

Fortitude présente toute une série de personnages et de pistes, mais le manque de liant désoriente. Cela vaut pourtant la peine de s’accrocher à cette mystérieuse fiction britannique, au casting impressionnant et aux décors presque irréels. Le tout compose une série qui s’approche des thrillers scandinaves du moment.

Source: Ozap.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont indiqués *