Séries TV

Hit & Miss

Hit & Miss

Hit & Miss est une mini-série britannique en six épisodes de 45 minutes, créée par Paul Abbott. Portée par une Chloë Sevigny au top, Hit & Miss pose la question du genre avec beaucoup de style.

Son créateur, Paul Abbott, est un drôle de cas. Il s’est déjà fait remarquer avec Shameless. On retrouve ici son obsession des familles décomposées/recomposées, puisque Hit & Miss raconte d’abord la cohabitation étrange et chaotique entre cette mère d’un nouveau genre et des enfants qui ont grandi trop vite. Rassemblés dans une ferme isolée, ils luttent ensemble pour leur survie, tout en ayant du mal à se supporter. Un soupçon de thriller vient susciter l’inquiétude. Solide mais classique.

Mia est tueuse à gages à Manchester. Avant, elle était tueur à gages. Elle attend de pouvoir se débarrasser du dernier vestige de sa masculinité, son pénis, en multipliant les contrats pour s’offrir l’ultime opération de sa transformation. Sa vie solitaire et violente est chamboulée quand elle découvre qu’elle a un fils, dont son ancienne compagne lui a confié la garde avant de mourir. Le garçonnet vit dans une ferme perdue en pleine campagne, avec ses trois frères et sœurs laissés-pour-compte. Elle décide de les prendre sous son aile, tout en continuant d’exercer son « job ». Une situation qui va remettre en question son quotidien et l’obliger à s’adapter à une nouvelle vie de famille difficile à combiner avec son activité.

Hit & Miss commence fort, à la limite de la surenchère. Il s’agit pourtant de l’une des séries les plus fortes et les plus originales de ces dernières années.

Hit & Miss est autant un polar brutal qu’une réflexion fine sur la notion de famille, sur la loyauté, sur l’identité et sur les apparences, le double-jeu, le secret et finalement la peur d’affronter la vérité. Parce que Mia est une femme en devenir mais elle est surtout une belle femme, mystérieuse, attirante et déterminée. De celles que les hommes croisent parfois dans les bars et qui soutiennent leurs regards sans ciller. Son personnage est une incarnation de l’extrême par ce qu’il fait, par ce qu’il est, par ce  qu’il éprouve et par la fidélité et l’amour dont il est capable. L’amour est-il possible pour un homme en train de devenir une femme et qui est encore un peu un homme ?

De cette improbable idée, Paul Abbott tire une oeuvre profondément humaine, juste, brute et bouleversante ; une réflexion subtile et sans fard sur la famille et l’identité. Comme dans sa série Shame­less, il s’attache à une fratrie pauvre, dysfonctionnelle, où l’amour s’exprime aussi dans la souffrance, et y jette une héroïne singulière, ­égarée et incertaine, qui en deviendra le ciment.

Remarquablement réalisée, très lente, atmosphérique, formidablement incarnée par Chloë Sevigny, Hit & Miss est une série inconfortable, difficile à appréhender, mais d’une beauté hors norme.

SourceTelevision.Telerama.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont indiqués *