Séries TV

How Not to Live Your Life

How not to live your life

How Not to Live Your Life est une série télévisée britannique, créée, produite et écrite par Dan Clark, dont le héros est un loser attachant. Cette série humoristique raconte l’histoire de Don, joué par Dan Clark, un névrosé de 29 ans qui essaie de faire son petit chemin de vie, mais qui n’est pas vraiment aidé par ses mauvais instincts.

How not to live your life (que l’on pourrait traduire par Comment ne pas vivre sa vie) nous raconte l’histoire de Don Danbury (Dan Clark, qui est aussi le producteur et l’auteur de la sitcom), jeune homme s’approchant de la trentaine qui essaie de vivre sa vie tranquillement malgré un obstacle de taille : lui-même. Complètement névrosé, son inconscient lui pourrit joyeusement la vie en lui faisant foirer à peu près tout ce qu’il entreprend. Peu après avoir hérité de la maison (et des dettes) de sa grand-mère, il est renvoyé de son job et entreprend alors de louer une chambre à une belle jeune femme pour pouvoir rembourser les créances de son aïeule.

Dans la saison 1, Don partage sa demeure avec Abby, jouée par Sinéad Moynihan, une jeune fille dont il était amoureux à l’école et dont il est toujours épris. Abby est amoureuse du prétentieux et riche Karl, joué par Finlay Robertson.

Dans la saison 2, Don partage sa demeure avec Samantha, jouée par Laura Haddock, une jeune étudiante. Dans cette deuxième saison on retrouve son majordome et complice Eddie, joué par David Armand, mais aussi sa voisine Mrs. Treacher, jouée par Leila Hoffman. Le personnage de Mrs Treacher à lui seul mérite qu’on s’attarde sur la série. Revêche, désagréable, cynique et envahissante, son organe vocal est désormais la voix-off de mes pires cauchemars.

Le personnage de Don est aussi lourd qu’attachant. L’énergie qu’il met à se sortir les doigts lui confère un petit côté chaton mignon et me donne envie de lui tirer les joues très fort pour lui manifester mon soutien. Son incapacité à se conduire d’une manière respectable est propice à de bons gros gags mémorable, parfois un peu absurde et toujours drôle.

Don est le narrateur. Il dévide l’écheveau de ses pensées avec une spontanéité et une naïveté confondantes qui le font effectivement passer pour ce qu’il est : a dickhead – traduisons sobrement par « branleur » –. L’un des procédés humoristiques est de montrer en images les quatre ou cinq réponses que Don envisage de fournir chaque fois qu’il se trouve face à un problème qui requiert subtilité, tact et délicatesse. Don réfléchit effectivement avec ce qui lui sert d’appareil reproducteur et la conséquence est de se mettre dans des situations qu’il ne pourra pas seulement régler en restant en-dessous de la ceinture.

La série offre un comique de situation et un goût pour le ridicule qui lui donnent une solide identité. How not to live your life a été annulée au bout de 3 saisons et un épisode spécial Noël permettant de conclure l’intrigue en beauté. Ce qui n’est pas plus mal puisque c’est selon moi juste assez pour ne pas se lasser de l’humour délicieusement crétin de la série.

Source: Madmoizelle.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont indiqués *