Séries TV

Servant

Servant

Servant est une série télévisée horrifique américaine, créée et écrite par Tony Basgallop. M. Night Shyamalan, le réalisateur de longs-métrages à succès comme Signes, Le Village ou Sixième Sens a revêtu les casquettes de co-producteur exécutif et de réalisateur sur plusieurs épisodes.

Après avoir perdu son enfant, Dorothy Turner (Lauren Ambrose) utilise une poupée à des fins thérapeutiques. La situation prend une tournure étrange lorsque celle-ci engage une nourrice pour s’occuper du bébé. Inquiet de la santé mentale de son épouse, Sean ((Toby Kebbell) ne voit pas l’arrivée de cette étrangère d’un très bon œil. D’autant que le comportement de la jeune fille se révèle vite troublant. Leanne, la nounou (Nell Tiger Free) pourrait-elle devenir une menace ? Et les Turner auraient-ils des choses à cacher ?

Sur une musique dissonante et angoissante à souhait, la toute jeune fille à l’allure très sage se présente un soir pluvieux sur le perron des Turner. Lui, gagne sa vie en inventant et testant des recettes dans leur cuisine très high-tech. Elle, est la journaliste star d’une chaîne de télévision locale. Leanne vient s’occuper de Jericho, leur nourrisson.

Entre l’enthousiasme nerveux de Dorothy, la réserve gênée de Sean et le regard fuyant de Leanne, il n’y a pas besoin d’aller chercher bien loin pour deviner que l’arrivée de la nounou dans le quotidien du couple n’augure rien de bon. L’épisode pilote frappe très fort, tout de suite, en plaçant le téléspectateur dans une situation très inconfortable, celle de témoin d’une psychose maternelle terrifiante sur laquelle viennent s’arrimer les desseins, aussi mystérieux que dangereux, d’une inconnue qui n’est pas arrivée chez les Turner par hasard. Mais que l’on ne s’y trompe pas : eux aussi sont rongés par le secret. Et chaque épisode de s’achever sur ce curieux constat : qu’a-t-on vu exactement ?

On se dit rapidement que cette jeune femme très pieuse qui a accroché une forme de totem en bois au-dessus du lit de Jericho cache quelque chose. Mais quoi ? Sean décide de mener l’enquête avec son beau-frère Julian (Rupert Grint), le frère de Dorothy, qui passe une grande partie de son temps à boire avec son mari Sean et à observer l’état mental de sa sœur. On se retrouve comme eux, à la fois curieux, inquiets et extrêmement mal à l’aise face à ce personnage de nounou qui ne dit rien d’elle.

L’ambiance est lourde et étouffante, mais très accrocheuse. Comme si le pire cauchemar des uns devenait le plaisir coupable des autres. Tout en faisant progresser lentement l’intrigue, la série parvient à tenir le spectateur par sa tension sous-jacente et des personnages mouvants, tantôt inquiétants, tantôt rassurants.

Outre son scénario à tiroirs et sa réalisation qui joue sur l’incongruité des cadrages, on retrouve avec bonheur dans Servant les outils scénaristiques fétiches de M. Night Shyamalan : les apparences trompeuses, des coïncidences qui ne le sont pas, un intérieur bourgeois trop lisse pour être honnête, un élément étranger menaçant. Autant de couleurs qui forment un tableau impressionniste dont il faut s’éloigner pour comprendre la signification et réaliser que la clé du mystère était là, sous nos yeux.

Source: LeMonde.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont indiqués *