Soldats Inconnus : Mémoires de la Grande Guerre est un jeu d’aventure racontant les destins croisés de 4 personnages durant la Première Guerre mondiale. Le joueur doit les guider à travers les batailles en résolvant des énigmes et finalement les ramener vers leurs foyers.

Soldats inconnus est un jeu sur la première guerre mondiale, mais ce n’est pas un jeu de guerre. Parmi les cinq personnages que le joueur incarne, aucun n’a la possibilité d’utiliser une arme ni de tuer. Si la plupart des personnages sont des soldats, ils n’ont pas pour autant l’esprit belliqueux. Ce sont des gens ordinaires sortis de chez eux pour aller faire la guerre et qui ont connu l’horreur. Le jeu raconte comment la guerre a affecté leur vie. D’où le côté émotionnel du jeu. Certes, il y a des morts dans le jeu, mais c’est la guerre qui tue, pas les personnages. Ceux-ci doivent éviter les balles et les obus.

Les personnages avec lesquels on joue n’ont pas d’arme, mais ils ont d’autres capacités. Emile, le Français, peut creuser avec une petite pelle. L’Américain Freddy a une pince-coupe barbelés. Anna, l’infirmière belge, peut soigner et Karl l’Allemand, se déguiser.

Faire un jeu de guerre historique porté avant tout sur la réflexion, aussi bien dans ses thèmes que dans ses mécaniques ? L’idée n’est pas courante dans une industrie principalement orientée vers le divertissement. C’est pourtant la promesse de Soldats Inconnus, titre en 2D proche d’une bande dessinée mouvante où les méninges sont majoritairement plus utiles que les armes pour progresser.

Aux commandes de trois hommes, une femme et un chien dont les chemins vont régulièrement se croiser, on découvre des parcours individuels tragiques inscrits dans la “grande” Histoire, de 1914 à 1917.

Emile, grand-père rappelé au front après avoir connu la guerre au siècle précédent, ouvre la marche d’un récit choral impliquant aussi son beau-fils allemand Karl, jeune papa contraint de se battre pour sa patrie d’origine.

On croisera plus tard une infirmière belge prénommée Anna dont le scientifique de père a été capturé par l’armée germanique, un légionnaire américain baptisé Freddy qui a perdu sa femme et veut se venger d’un baron fou, ainsi que le chien secouriste Walt, séparé de son maître mais fidèle à tous ceux qui lui montrent de l’affection.

Cette petite troupe sera évidemment réunie ou séparée à plusieurs reprises lors du conflit, chaque personnage ayant un caractère et des compétences à faire valoir, avec une prise en main directe sur les déplacements au lieu d’une formule de point & click.

Le pari d’Ubisoft était risqué, mais le studio de Montpellier l’a relevé avec talent. Le jeu remporte le prix du meilleur jeu innovant et de la meilleure narration lors des Game Awards 2014.

SourceGamekult.com