Until Dawn est un survival horror développé par Supermassive Games et édité par Sony Computer Entertainment. Le jeu vous propose de suivre une bande d’amis en vacances dans un chalet. Des amis qui sont poursuivis par un mystérieux tueur. Le but du jeu ? Survivre.

Avec son scénario horrifique, Until Dawn vous plongera au cœur d’une intrigue haletante où chaque choix sera décisif et où la vie de vos amis dépendra de chacune de vos actions. Pour sa création, Supermassive Games s’est inspiré des classiques du genre tel que Massacre à la tronçonneuseSouviens-toi… l’été dernier, Vendredi 13, Scream, ou Halloween.

8 jeunes décident de fêter l’anniversaire de la mort d’un de leurs amis, décédé 1 an plus tôt. Coincé dans un gigantesque chalet au fin fond de la montagne, vous allez vivre une nuit de pur cauchemar, poursuivi par un psychopathe assoiffé de sang et une étrange présence qui rôde autour de vous… La première chose à dire avant d’aller plus loin, c’est que si vous êtes allergiques aux slashers, vous détesterez probablement Until Dawn. En effet, celui-ci est plus un teen movie interactif qu’un pur jeu vidéo au gameplay acéré.

Cependant, plus on avance dans l’histoire et plus l’ambiance devient mature, vous faisant vite oublier la simplicité du gameplay pour vous laisser vous concentrer sur un scénario brillant, prenant et efficace. De plus, vous allez très vite réaliser que vos choix ont de réelles répercutions sur votre histoire. Oui, “votre” histoire, car c’est littéralement vous qui allez l’écrire.

On retrouve tous les stéréotypes des films d’horreur à l’américaine : la bimbo un peu cruche, l’intello timide, le beau gosse, la fille sympa, la copine de tout le monde… bref, ils sont tous là. Et si certains d’entre eux peuvent très vite vous agacer, d’autres provoqueront en vous un sentiment d’empathie immédiat. De plus, les rôles sont bien joués, les dialogues sont bons et l’ambiance est juste parfaite.

Chacun des protagonistes a sa personnalité, ce qui revient à dire que les affinités diffèrent entre les héros du jeu. Au fur et à mesure de votre progression, ces affinités augmenteront ou diminueront selon les choix que vous pendrez. A vous de voir comment vous avez envie de voir évoluer les relations entre vos personnages, mais attention : toutes vos actions auront des conséquences. Ces dernières peuvent d’ailleurs se révéler très punitives…

Comme on dit “Un simple battement d’ailes de papillon peut déclencher la pluie à l’autre bout du monde“… C’est ce qu’on appelle communément l’effet papillon, et c’est un élément déterminant dans le jeu. Une ambiance incroyablement immersive et angoissante au possible. Son atmosphère tordue et glauque est cruellement efficace, son ambiance ponctuée d’une bande-son parfaite, ses décors soignés et son scénario bien mené vous plongent dans un moment horrifique dont l’angoisse est indescriptible.

Certaines scènes vous demanderont même de ne pas bouger, pour ne pas vous faire repérer, la fonction gyroscopique de votre manette étant mise à contribution durant ces moments… Croyez-moi, vous retiendrez votre souffle comme si votre vie en dépendait !

On est plongé dans une véritable enquête, passionnante, intrigante, au scénario bien ficelé. Si bien qu’on cherche à comprendre tous les tenants et aboutissants, qu’on veux absolument aller au bout… On refuse de laisser mourir nos personnages, on les comprend, on souffre avec eux. Certains diront que les “jumps scares” sont trop prévisibles et certes, certains moments sont un peu téléphonés, mais même sans ces instants convenus, l’ambiance générale incroyablement immersive se suffit à elle-même et vous file de délicieux frissons ainsi qu’une fantastique sensation de vulnérabilité. Vous aurez peur, véritablement peur, et c’est bien ce qu’on demande à ce genre de jeu !

Du côté des distinctions, le jeu est classé troisième des meilleurs jeux originaux et est récompensé pour le trophée du meilleur jeu d’horreur au Global Game Awards.

Et puis c’est beau, tellement bluffant de réalisme, qu’on se demande si on est pas vraiment en train de regarder un vrai bon film d’horreur !

Source: GameBlog.fr